Une sortie en mer à moindre coût !

Vous souhaitez prendre le large, vous balader dans le lagon et visiter un îlot, le tout à petit prix ?
Nous avons une proposition à vous faire ! Celle de visiter l’îlot de Bandrélé !

L’îlot de Bandrélé

 

« Chissioua Bandrélé » en shimaoré est une île située dans sur le versant intérieur de la barrière de corail externe. Il s’agit de la 5ème île, en terme de taille, de l’archipel de Mayotte. L’îlot Bandrélé était, à l’époque, un lieu d’élevage de cabris et un terrain propice à l’agriculture.

Sa végétation est aujourd’hui sèche et dégradée, mais l’îlot représente un site de nidification pour plusieurs oiseaux forestiers endémiques de Mayotte et des Comores, notamment le Zosterops, la Moucherolle et le Martinet des Comores (espèce rare). La couleuvre de Mayotte y est également présente, malheureusement en danger d’extinction.

Le point culminant de l’île volcanique est à 67 mètres.

Chissioua Bandrélé dispose de plusieurs plages, et de petites criques. Le corail y est magnifique et l’endroit est parfait pour des heures de snorkeling.

Comment y accéder à petit prix ?

Pour accéder à l’îlot Bandrélé, rien de tel qu’une session de kayak. Vous pourrez louer des kayak à l’hôtel restaurant O’lolo, situé à la plage de Sakouli et qui dispose d’un centre nautique. Pour 2h, vous aurez un kayak pour 2 personnes à 20€, soit 10€ la sortie en mer par personne. Il vous est possible de le louer à la journée également, et O’lolo vous propose également des formules avec repas.

 

 

L’ilôt se situant à 1,8 km de la plage, vous compterez entre 25 et 40 minutes pour le rejoindre.

Quelques conseils
  • Si la grande plage dispose d’un abri, les espaces ombragés sur les plages sont rares. Munissez-vous d’un couvre-chef et d’eau en quantité. N’oubliez pas la crème solaire (il en existe qui n’abiment pas le corail, renseignez-vous en pharmacie)
  • En marée très basse, certaines criques ne sont pas accessibles par l’eau
  • Respectez l’îlot, ne laissez pas de déchets derrière vous
  • Si vous venez en bateau, trois bouées de mouillage sont à disposition, pour éviter la dégradation du corail par les ancres
  • Les derniers départs se font à 15 heures, plus tard, on ne vous laissera plus partir

Vous avez essayé ? Racontez-nous dans les commentaires !

Photos : Frédéric Ducarme, O’lolo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut