Comment réduire les déchets à Mayotte

Tout le monde le sait, à Mayotte, la gestion des déchets est délicate. Les déchets sont visibles, dans les rues, dans les mangroves, et même sur les plages. Il est difficile de passer à côté, et on peut rapidement être choqué en arrivant sur le 101ème département français. À juste titre.

Alors bien sûr, on peut accuser l’État, les autorités mahoraises, les communes, les autres… Mais on peut aussi commencer, à sa propre échelle, à réduire sa production de déchets. Ce n’est pas une mince affaire à Mayotte, où la grande distribution ne propose pas de solutions portées vers l’écologie. Pas de rayons en vrac, du plastique partout, tout le temps.

Malgré ces conditions, la communauté de Lovely Mayotte s’est exprimée sur le sujet, en partageant des pistes, applicables à Mayotte, pour mener un quotidien plus responsable vis-à-vis de l’environnement.

Merci à tous pour votre participation et ces précieux conseils.
Nous avons reçu plus de 40 messages. En voici une synthèse, que nous espérons la plus juste possible.

Vous souhaitez intégrer la communauté ? Abonnez-vous sur Instagram !

1. Effectuer du tri

Les bornes de tri existent à Mayotte, mises en place par Citéo, dans beaucoup de communes. Vous pourrez trouver des ressources sur l’opération Haraka Le Tri sur leur page Facebook.

2. Composter ses aliments

Composter ses aliments est une manière naturelle d’éliminer ses déchets, alimentaires du moins, et 1/3 de nos déchets ménagers sont compostables. Épluchures de légumes, coquilles d’œufs, fromages, pain, plantes, feuilles, marc de café, thé, pâtes ou fruits sont par exemple parfaits pour alimenter le compost.

Pas besoin d’acheter un bac à compost, il est possible d’en créer un à partir de palettes. Youtube est plein de tutoriels. Et si vous n’avez pas de jardin, voici un tutoriel pour créer un compost très simplement à l’aide de pots de jardinage. Très utile pour installer son compost sur sa terrasse.

3. Acheter moins

L’eau du robinet est potable à Mayotte. Vous n’avez pas besoin d’en acheter en bouteilles. Si vous avez un doute, vous pouvez toujours la bouillir, et en faire des stocks dans des bouteilles usagées que vous possédez. En effet, les coupures d’eau restent fréquentes.

Il est également possible de faire beaucoup de produits soi-même. Entre les jus ou le thé glacé fait maison, les yaourts, le pain, etc.
La période de confinement nous a appris à dépendre moins des grandes surfaces et d’improviser davantage à la maison. Il semblerait que la Planète en bénéficie.

4. Abandonner le « jetable »

Opter pour les couches, lingettes, cotons lavables nécessite plus d’efforts. En revanche, en plus de faire du bien à la Planète, vous en ferez à votre porte-monnaie. Il est par exemple possible d’utiliser des chutes de tissus pour fabriquer des éponges ou des serviettes.

5. Choisir et ré-utiliser les emballages

Il est souvent possible de faire un choix dans les produits en fonction de l’emballage. Par exemple, opter pour une huile d’olive dans une bouteille en verre au lieu d’une bouteille en plastique. Idéal pour la ré-utiliser ensuite pour les boissons du quotidien.

@afouami nous recommande également de ré-utiliser les boîtes de conserve à la place de pots en plastique pour les plantes, telles que le hanga ou la tomate.

6. Privilégier les sacs en tissus

Refusez les sacs plastiques, que ce soit au marché ou dans les rayons des fruits et légumes, et amenez vos propres totebags pour faire vos courses. Vous pouvez aussi utiliser des paniers.

7. Fabriquer ses cosmétiques

Lessive, déodorant, désinfectant… Les recettes sont abondantes sur Internet.

@marieguezennec nous propose cependant cette recette de lessive maison :
On trouve des carrés de lessive par lot de 10 dans les grandes surfaces (Baobab, Jumbo). Découpez-en un en petits morceaux (pas besoin de les râper). Ajoutez 6 cuillères à soupe de bicarbonate de soude. Mélangez-les dans 6 litres d’eau chaude. Laisser refroidir 24h. Le lendemain, ajoutez 2 litres d’eau froide, et des huiles essentielles à votre guise. Vous aurez 8 litres de lessive maison ! Si elle est bien mixée, utilisez-là dans les même quantités qu’une lessive classique.

8. Savoir dire non

Vous êtes au restaurant et on vous sert une paille en plastique ? Refusez-là.
Le changement viendra des consommateurs plus rapidement que des restaurateurs, chacun a son rôle à jouer.

Si vous cherchez des plats à emporter, il est également possible d’amener vos propres contenants pour ne pas en générer d’autres, jetables.

9. Faire des dons

Faire don de ses habits ou autres objets qu’on n’utilise plus est une façon de leur offrir une seconde vie, et d’éviter la sur-consommation.

10. Être contagieux

…de tous ces principes. Sans chercher à faire culpabiliser ses amis, ses voisins, sensibilisez-les en partageant vos actions concrètes pour générer moins de déchets à Mayotte.

Chères grandes surfaces…

S’il vous plaît, aidez-nous. Limitez le plastique, offrez à vos usagers des rayons en vrac, proposez une offre éco-responsable. Il n’est pas encore trop tard.

Partagez cet article pour nous aider à adopter ces bons gestes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut