Le Combo Choungi – La Citronnelle – N’gouja : la recette d’une journée dans le sud réussie !

Deux grands classiques lorsqu’on arrive à Mayotte ici réunis en une journée : gravir le Mont Choungi et voir des tortues à N’gouja ! Je vais vous dévoiler mes quelques petits secrets pour passer une journée forcément réussie dans le sud de l’île.

C’est la journée qui allie randonnée et snorkeling, sport et réconfort, activité et détente, terre et mer, etc… bref, la journée parfaite!

N’hésitez pas à partir tôt, suivant l’endroit où vous habitez sur l’île, la route peut être un peu longue et le mont Choungi se gravit tôt! Surtout qu’un premier stop vous attend à Chirongui à la boulangerie Au p’tit bonheur, une des meilleures boulangeries de l’île 😉 Les viennoiseries et les muffins sont délicieuses, et je crois même qu’ils font des Kouign Amann ! Avis aux bretons !

C’est l’occasion de prendre un café et un croissant avant la randonnée car c’est non seulement une boulangerie mais aussi un restaurant où il est possible de manger. Personnellement je profite de l’occasion pour faire le plein de bon pain car les boulangeries se font – très – rares près de chez moi. Au p’tit bonheur est ouvert même le dimanche toute la journée. Quand vous entrez dans Chirongui, en venant du nord de l’ïle, la boulangerie se trouve sur la droite après le virage sur la gauche ou après le stop si vous arrivez de Sada.

Le Mont Choungi vu de l’océan.

Désormais vous ne pouvez plus reculer devant l’effort : il est temps d’aller gravir ce mont si emblématique de Mayotte: le Mont Choungui. Il s’élève à 594 mètres d’altitude et depuis son toit la vue panoramique sur toute l’île est absolument époustouflante ! Oui oui, l’effort en vaut la chandelle!

Direction donc toujours plus au Sud après Chirongui, tournez à gauche et montez jusqu’au parking qui indique le départ de la randonnée. La randonnée commence après le faré derrière des grillages verts. Elle se divise en deux parties: première partie dans la forêt sur du « presque » plat, puis vous arrivez à une intersection avec un panneau avec des explications sur le Mont Choungui, prenez le chemin sur la gauche, c’est ici que la vraie montée débute !! Au total il faut tout au plus 1h pour gravir le mont Choungui si vous êtes dans une bonne condition physique. Le départ du chemin est facile et se complique petit à petit au fur et à mesure de la montée, jusqu’à finir en quasi escalade ! Heureusement que les branches et les racines des arbres sont là pour s’accrocher, sinon la montée serait quasiment impossible. C’est donc assez physique, surtout à la fin, mais largement faisable pour tout le monde ayant un minimum de condition physique. Et le jeu en vaut la chandelle, un fois arrivés en haut, vous ne serez pas déçus par la vue. Le sommet du Mont Choungui offre une vue à 360° sur toute l’île, de la pointe de Saziley à la péninsule de Bouéni en passant par le mont Benara !

Je suis époustouflée par la vue là haut à chaque fois que j’y monte et je ne m’en lasse pas ! Pour ceux qui n’ont pas le vertige, ne manquez pas la photo instagrammable sur le rocher en suspension 😉 Mais attention soyez prudent quand même!

Un petit conseil : prévoyez d’arriver en haut du Mont Choungui aux horaires de marées basses pour voir encore mieux la barrière de corail. Toutes les infos sur les marées sur le site Wisuki.

Après l’effort le réconfort, le moment de la journée que je préfère et qui me motive à gravir le Choungui (eh oui, j’aime bien manger…!) : filez à La Citronnelle, petit restaurant modeste à la sortie de Kani Kéli en direction de N’Gouja qui vous séduira par son charme, sa vue sur le mont Choungui et ses plats à la… citronnelle ! Je vous conseille surtout de goûter au cocktail à la… citronnelle, très rafraîchissant et délicieux !

Cocktail rafraîchissant à la citronnelle.

N’hésitez pas à appeler pour réserver le matin avant votre ascension du Mont Choungui (La Citronnelle : 06 39 65 93 61), vous serez ainsi assurés d’avoir une table. Il n’est pas rare les week-ends de beau temps qu’ils affichent complets.

Et enfin pour terminer la journée, troquez vos chaussures de rando pour vos masques et tubas et allez observer les tortues à la plage N’Gouja. Vous n’êtes qu’à deux pas en voiture.

Les week ends à N’gouja, je vous conseille de vous garer dans la descente (comme la plupart des voitures), l’accès au parking étant payant.

Les tortues sont quasiment à portée de masque. Vous n’avez que quelques brasses à faire et vous pourrez les admirer en train de manger tranquillement l’herbier au fond de la mer et remonter de temps en temps à la surface pour respirer. Bien sûr inutile de rappeler que ces animaux marins méritent notre plus grand respect : il ne faut pas les toucher, ni couper leur trajectoire. Bref, les laisser tranquille en les observant calmement à bonne distance 🙂

Dernier conseil, sur la route entre la Citronnelle et la plage de N’gouja, au détour d’un virage, prenez le temps de vous arrêter au point de vue. Magnifiques photos garanties ! Notamment depuis la pointe de Kani-Kéli.

J’espère vous avoir donné toutes les clés pour passer une bonne journée ! Profitez bien du sud ! Et n’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut